A

MON PARCOURS

J’ai un parcours atypique et il me faudrait plusieurs pages pour vous le raconter dans son ensemble:

Je suis né et j’ai grandi à Paris dans un quartier cosmopolite. De cette richesse culturelle est née très tôt une envie de découvrir le monde. Et à 18 ans, mon bac en poche, je partais vivre et me construire en Amérique Latine au Chili. S’en suivirent des voyages aux quatre coins du monde (Chine, Inde, Rwanda, Brésil, Japon, etc..) durant plusieurs années, au cours desquels j’ai réalisé différents reportages sur les phénomènes migratoires (palestiniens du Chili, indiens d’Afrique de l’Est, africains en Chine, etc..).

Mon parcours professionnel est également riche en expérience : photojournaliste donc, mais aussi gestionnaire en assurances, développeur d’application (tourisme), déménageur, etc.. Ainsi après une dernière expérience en start up j’ai souhaité revenir à mes premiers amours à savoir : l’image et plus précisément la retouche photographique.

Je me qualifie aujourd’hui d’artiste digitale. Une pratique qui malheureusement ne trouve pas encore sa place dans le monde de l’art en France (à ma connaissance). À mi-chemin entre le graphisme publicitaire et la création artistique. Et c’est la toute mon histoire : à jongler entre différents univers afin de me créer le miens. Et il m’est parfois plus facile de m’exprimer au travers de mes œuvres qu’avec mes propres mots.

mon oeuvre

À l’image de ce qu’a écrit Pierre Soulage : “C’est ce que je trouve qui me dit ce que je cherche”

Ainsi, mes œuvres sont en quelque sorte mon comptoir de PMU ; un exutoire à travers lequel je m’autorise une analyse de l’époque que nous vivons: parfois avec inquiétude, souvent avec une pointe d’amusement, je redonne vie au passé dans une sorte de thérapie personnelle. En effet, je réalise mes œuvres à l’instinct, puis je les analyse et mets ainsi des mots sur ce que je ressens.

À travers ce travail, j’invite les spectateurs à l’introspection et à se questionner sur ce que nous sommes devenus collectivement. Mais aussi sur ce vers quoi nous allons: je fais référence par exemple à l’uberisation galopante du monde du travail. À l’importance qu’a pris le numérique dans notre quotidien. Ou bien la surexposition à la publicité dont nous faisons l’objet.
Je tiens néanmoins à préciser que je n’ai aucunement la prétention d’apporter des solutions. Ce sont des questionnements personnels qui, je pense, peuvent faire écho aux réalités de bon nombre de gens.

Techniquement, mon travail consiste donc à restaurer numériquement de vieilles photographies du 19e et 20e siècle. Pour cela je vais nettoyer patiemment les taches dues au vieillissement, puis je vais les coloriser afin de leur donner un aspect contemporain. En utilisant par exemple des palettes de couleurs riches, inspirées de l’univers visuel du web. Ou encore en incorporant des marques de vêtements et des motifs en vogue.

Enfin le résultat final se veut réaliste et déroutant, car l’on ne sait plus si nous regardons le passé ou le présent. Un peu à l’image d’un trompe l’œil en gastronomie, vous allez voir une première image; puis peu à peu vous allez en découvrir une autre.

expositions

  • Mai/Juin 2021 – PARIS – SOLO SHOW Espace MyCowork (en cours)
  • Aout 2020 – PARIS – SOLO SHOW Sauvage Belleville

Corentin Sauvage

© 2020 corentinsauvage. Tous droits réservés.